Le Carrelet – pas à pas

Le Carrelet de St Michel Chef Chef

C’est sur l’invitation d’amis à passer quelques jours sur ce lieu de villégiature que j’ai fait le plein de photos en vue d’Aquarelles à venir sur ce thème. Je vous dédie cette première, sa réalisation allie le travail dans l’humide, pour le premier lavis et le lointain, le travail sur sec avec l’utilisation d’un pinceau plat, le dessin sur l’aquarelle, le retrait par l’ouverture d’un blanc au pinceau synthétique, une gamme assez réduite de couleurs et du mouvement dans les vagues.

- feuille de papier arches 300 gr grain fin 31 X 41sur le bloc collé 4 côtés aquarelle 24,5 X 34,5 de format encadré 40 x 50
- pinceau Raphaël 8404, 8402 n°6 et n°3
- pinceau plat Raphaël série 878 n° 20
- pinceau plat synthétique
- porte mines HB
- gomme
- pinceau usagé
- drawing-gum
- papier essuie tout
- 2 récipients d'eau

- Jaune de Naples
- Bleu céruléum
- Indigo
- Rose opéra
- Violet de cobalt foncé
- Violet dioxazine
- Orange transparent
- Terre de sienne naturelle
- Terre de sienne brûlée
- Sépia
- Or vert
- Vert de vessie

Etape 1 : photo de base

0-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-photo-source

Etape 2 : Dessin très succinct, attention toutefois à respecter la ligne d’horizon pas loin du tiers de l’aquarelle en hauteur, après avoir réservé quelques éclats de blanc au drawing-gum sur la ligne d’horizon à la hauteur de la mer

1-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-esquisse

Etape 3 : Fond : je prépare 2 lavis :
Le premier : un jaune de Naples,
Le second : un gris chaud composé, d’indigo, de bleu céruléum, de jaune de Naples et d’une touche de rose opéra.
J’humecte de mon pinceau plat l’ensemble de ma feuille, je pose le lavis de jaune de Naples dans la partie basse de mon ciel environ 10 à 15 cm puis mon gris chaud de part et d’autre en haut et en bas.

2-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-humidification 3-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-ciel 4-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-fond

Etape 4 : Sans attendre le séchage, dans le mat frais, je pose, en commençant dans la partie basse de l’horizon, mon gris chaud par touches gris dans lequel j’ai ajouté plus de bleu céruléum et un peu de violet de cobalt foncé, je laisse sécher (ou sèche cheveux).

5-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-fond 6-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-fond

Etape 5 : Deux pinceaux sont nécessaire, le plat et le bombé.
A l’aide de mon pinceau plat, de mon lavis gris de base du ciel, que je renforce d’indigo et pour le réchauffer, j’ajoute de la terre de sienne brûlée. Je crée ces pins maritimes si caractéristique des côtes. Le geste est important par un travail de la pointe à plat. Attention pas trop d’eau mais pas trop sec non plus puis à l’aide de mon pinceau bombé je profite de l’humidité pour raccorder et je crée les branchages.

7-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-arbre 8-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-arbre 9-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-arbre 10-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-arbre

Etape 6 : J’aurais très bien pu dessiner ce carrelet dès le départ de mon aquarelle, mais non j’en ai décidé autrement pour nous démontrer que rien ne nous empêche de dessiner sur la couleur et de gommer si nécessaire, seulement si le papier est bien sec.

11-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-cabane 12-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-cabane

Deux raisons à cette décision :
1ère : suivant la réussite ou pas de mon fond
2ème: suivant la lecture des masses de couleurs et même décider en cours d’une autre orientation du sujet de l’aquarelle, ainsi je peux positionner plus judicieusement l’emplacement de ce carrelet.

Etape 7 : Avec mon gris je peins le carrelet, j’en profite pour laisser une fenêtre sur la mer et je peins la partie la moins large d’un ton plus clair, par une touche de terre de sienne brûlée.
Sur les piquets et passerelle, je ne montre pas une raideur de tracé, volontairement, car ces carrelets sont quelquefois construits avec des piquets un peu tordus ce qui en fait le charme.

13-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-cabane 14-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-cabane

Etape 8 : Je profite de ce mélange de gris auquel j’ajoute du violet de cobalt foncé et des variations de terre de sienne brûlée pour commencer les rochers, attention à laisser des blancs.

15-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-cabane 16-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-mer 17-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-roche

Etape 9 : Un peu de verdure pour réchauffer ces gris, posez par touches en laissant des zones de lumière du 1er lavis. Je pose de l’or vert, vert de vessie, terre de sienne naturelle, terre de sienne brûlée, de l’orange transparent, des touches de violet du sépia, je profite de l’humidité des touches pour que les fusions se fassent sur le papier.

18-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-roche 19-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-roche 20-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-roche 21-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-ensemble

Etape 10 : A l’aide de mon pinceau plat synthétique, j’ouvre un blanc pour simuler la lumière réfléchie du toit de ce carrelet.

22-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-detail-cabane

Etape 11 : A l’aide de mon premier gris que je renforce légèrement, je repasse un glacis sur la zone avant de la mer. Laisser sécher et créer des vagues pour donner du mouvement à cette scène.
Il me reste à signer et profiter pleinement de ce paysage, de l’hospitalité généreuse de nos amis à découvrir encore et encore la côte.

23-joel-simon-pas-a-pas-le-carrelet-vague-mer